Information concernant la Ligne Nouvelle Paris-Normandie.

mardi 2 août 2016
par  Bénédicte GRENET
popularité : 11%

LNPN
Le conseil municipal de Limésy, dans sa séance du 04 juillet 2016 s’est prononcé à l’unanimité contre un nouveau tracé pour la ligne ferroviaire Rouen Yvetot.
En effet, au vu de l’ensemble des éléments avancés par SNCF réseaux, et considérant l’impact énorme d’une ligne nouvelle il apparaît à l’ensemble du conseil municipal qu’il s’agit là d’une erreur de jugement et d’appréciation de la part de la SNCF.
« Si encore nous n’avions pas de desserte régionale, je comprendrais, mais pourquoi vouloir à tout prix construire une nouvelle voie ? » a déclaré le maire Jean-François Chemin, ajoutant : « Dans un territoire encore marqué par le passage de l’A150 et dont l’aménagement foncier est à peine terminé, pourquoi n’a-t-il pas été possible de faire d’une pierre deux coups, l’A150 et une nouvelle voie ferroviaire ? D’autant plus que le territoire, où se situe le BAC Bassin d’Alimentation de Captage de Limésy est inscrit comme territoire à risque important d’ inondation.
Dans un territoire, où l’impact sur le monde agricole sera fort, pourquoi ne pas vouloir moderniser la ligne existante, ce que nous défendons. Moderniser cela veut dire la possibilité de doubler les voies actuelles de façon à ce que les trains plus rapides puissent doubler les convois plus lents ».
Dans un rapport d’octobre 2014, la cour des comptes, portant sur la grande vitesse ferroviaire, met en évidence le manque d’équilibre financier lié aux nouvelles LGV. Elle avance aussi le fait qu’aucun financement n’existe pour ces nouvelles lignes, ajoutant que les financements actuels suffiront à peine à couvrir les programmes déjà engagés. Le maire ajoute aussi « Ces investissements se font au détriment du réseau classique, je constate aussi selon la cour des comptes, que les processus de décision conduisent inéluctablement à la réalisation de lignes nouvelles, dont la pertinence est parfois contestable ». De plus le maire se pose la question : « Les habitants de notre territoire n’y trouveront que des désagréments, hormis les nuisances de toutes sortes que l’on imagine, il nous faudra pour aller à Paris, mettre au moins 10 minutes de plus qu’aujourd’hui. En effet, un usager montant à Pavilly ou Barentin, devra passer par Rouen Rive Droite, puis continuer via le viaduc d’Auplet pour attraper une correspondance à la nouvelle gare de Rouen rive gauche. Ce temps supplémentaire annule donc le gain de temps annoncé par "SNCF réseaux". »
D’après la SNCF, le gain de temps pourrait être de quelques minutes entre Rouen et Yvetot selon les études en cours, pour un coût annoncé de quelques 950 millions d’euros, « Et on sait tous que ces 950 millions se transformeront en quelques milliards d’euros au bout du compte ; Ces financements sont toujours sous évalués. » ajoute Jean-François Chemin.
JPEG - 4.2 Mo
Des élus devant l’une des banderolles, achétées par la commune.


Navigation

Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois